La référence des professionnels
des communications et du design

Quand AOL subventionne les liposuccions !

Jusqu'à présent, avec une carte de fidélité, on pouvait économiser au moins 58 centimes sur une boîte de raviolis! Avec l'arrivée de la « Plastic Assets Card », on peut désormais se payer un coup de bistouri pour améliorer les atouts de notre plastique.

Plus on fait de shopping, plus on accumule des points de fidélité pour gagner un petit tour gratuit sur le billard, avec au programme des réjouissances: liposuccion, implants mammaires et autres gonflements de lèvres. On a peine à y croire! Et, à raison, car il s'agit en réalité... d'une campagne de marketing viral, en compétition pour le Contagious Festival sur le site de The Huffington Post.

Et c'est là que les choses deviennent vraiment intéressantes car ce site est sponsorisé par... AOL qui organise le festival, grâce auquel il promeut, parallèlement, le lancement de son dernier né dédié à la vente de films.

Bref, tous les chemins de la toile mènent au fournisseur américain. Il faut bien reconnaître que la marque a tout compris au web et qu'elle ne laisse pas ses consommateurs internautes en reste.

Au mois de janvier, elle ouvrait le débat sur les dangers potentiels d'une liberté d'expression sans limites incarnée par Internet.

Elle vient également de lancer un site de coaching personnalisé dédié aux femmes actives, en partenariat avec Dove, dont le but est de répondre à l'éternelle question : « Comment être à la fois une super maman, un PDG d'entreprise et une épouse modèle? » Et pour répondre à cette douloureuse équation, AOL n'a pas hésité à faire appel à Felicity Huffman, l'héroïne de la série culte « Desperate Housewives ».

Du trash glamour version Nip/Tuck, aux préoccupations des femmes de la quarantaine, en passant par la consommation citoyenne, AOL touche à toutes les tendances et élargit son public. bien joué...

comments powered by Disqus