La référence des professionnels
des communications et du design

La fraude par clic fait gronder les annonceurs

L'épineuse question de la "fraude par clic" a soulevé un vif débat la semaine dernière à New York quand les spécialistes du domaine ont accusé Yahoo et Google de ne pas protéger suffisamment leurs clients contre cette pratique.

Le principe de cette fraude consiste à "cliquer" délibérément sur les liens payants d'un compétiteur pour faire grimper les coûts de sa campagne de paiement au clic. Malgré l'effectif déployé par les outils de recherche pour réduire ces infractions (système d'analyse de données, politique de remboursement), les consultants en référencement considèrent que Google et Yahoo sous-estiment l'ampleur du problème, ce qu'ils n'ont pas manqué de répéter lors de la conférence Search Engine Strategies, à New York la semaine dernière.

Ils allèguent que la législation et les outils de mesure actuels sont inefficaces devant l'ampleur de ce phénomène. Plusieurs poursuites ont d'ailleurs été intentées dans ce domaine aux États-Unis. Certaines agences estiment qu'il existe de 5% à 35% de clics frauduleux sur le Web, ce qui représente près de 1 milliard $ US annuellement. Le budget global des campagnes de paiement au clic a atteint 3,9 milliards $ US en 2005.

Les agences spécialisées en marketing par moteur de recherche sont aussi nombreuses à remettre en question la légitimité des réseaux de partenaires qui annoncent sur leurs sites les liens payants des moteurs. Ils dénoncent la quantité de sites médiocres conçus dans le seul but de récolter une part des profits provenant de cette activité.

"J'espère que tout le monde pense que nous prenons cela très au sérieux", a déclaré Shuman Ghosemajumder, directeur de produit de Google, ajoutant que le réseau AdSense de Google n'aurait pas connu autant de succès s'il fonctionnait mal. Le représentant a aussi évoqué l'absence d'une définition claire de ce qui constitue un clic frauduleux. "Il se dépense des millions de dollars en publicité à la télé, mais est-ce qu'on peut vraiment savoir qui est vraiment assis devant son téléviseur pour regarder telle émission?"

comments powered by Disqus