La référence des professionnels
des communications et du design

Harper disparaît de la carte

Stephen Harper connaît depuis son élection la plus importante chute d'attention médias de tous les premiers ministres canadiens des 20 dernières années.

Influence communication a réalisé une étude comparative du poids médias des premiers ministres du Canada à leur première semaine en poste et après un mois au pouvoir. L'analyse couvre la période de 1988 à 2006. Elle tient compte de l'ensemble de la couverture médiatique canadienne dans les journaux, la radio, la télévision et sur Internet.

L'étude indique que Stephen Harper a perdu 79% du volume de couverture de presse après un mois au pouvoir, un record depuis 20 ans. Brian Mulroney termine deuxième, avec une perte de 69% de la couverture en 1988, à l'amorce de son deuxième mandat. À sa première semaine, Stephen Harper était pourtant le premier ministre le plus médiatisé depuis 20 ans, avec un poids médias de 6,99%.

Le premier ministre canadien ayant maintenu le plus grand intérêt de la presse est Jean Chrétien, lors de son élection d'octobre 1993. Après un mois au pouvoir, il n'avait perdu que 30% de sa couverture médias. Toutefois lors des élections suivantes, la chute s'est accélérée avec 61% en 1997 et 64% en 2000.

Le poids médias représente la proportion de l'espace qu'ont occupé les principales nouvelles en comparaison avec la totalité des nouvelles rapportées dans les journaux, à la radio, à la télévision et sur Internet au Canada. Il s'agit d'une analyse statistique sans considération pour les éléments qualitatifs tels que le ton et les arguments utilisés dans la couverture de presse.

comments powered by Disqus