La référence des professionnels
des communications et du design

Les aspirateurs Dyson arrivent en ville

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

L'inventeur des célèbres aspirateurs anglais Dyson était de passage à Montréal hier pour marquer l'arrivée officielle de son produit sur le marché québécois.

La conférence de presse, tenue à la Société des arts technologiques, a rassemblé une centaine de professionnels d'une vingtaine de médias, incluant TVA, TQS, CFCF, Canal Z, La Presse, Le Journal de Montréal, Le Devoir, l'hebdomadaire culturel Voir ainsi que plusieurs magazines de design et style de vie.

Le concepteur de l'appareil et président de l'entreprise, James Dyson, y a donné une allocution. En plus de livrer ses réflexions sur le design, il a décrit l'origine de certaines de ses inventions, dont son aspirateur. Celui-ci, qui a la particularité de ne pas avoir de sac, est reconnu pour maintenir son pouvoir de succion. L'aspirateur Dyson est le plus vendu au Royaume-Uni et aux États-Unis, avec des parts de marché respectives de 50% et 23%.

Un lancement similaire s'est tenu mercredi à Toronto. "Le Canada est l'un des derniers pays industrialisés où est lancé le Dyson, et c'est la première fois qu'un tel événement se tient dans deux villes, dit Mylène Forget, présidente de Massy-Forget relations publiques, qui gère les relations de presse de Dyson au Québec. L'entreprise considère que le Québec représente un excellent marché potentiel, puisque très sensible au design."

L'organisation de l'événement relevait de Mice, de Toronto. Les relations de presses torontoises étaient assurées par Maverick.

L'invitation, qui jouait sur l'intrigue, prenait la forme d'une plaquette plastifiée, qui ne révélait qu'une radiographie du coeur de l'appareil. "Nous n'indiquions nulle part qu'il s'agissait d'un aspirateur, dit Martine Geoffrion, relationniste de Massy-Forget. En rappel de presse, nous commencions par mettre l'accent sur le design original et le caractère révolutionnaire de l'invention, car un lancement d'aspirateur, à la base, ce n'est pas très sexy."

comments powered by Disqus