La référence des professionnels
des communications et du design

Un Super Bowl longue durée

Les annonceurs au Super Bowl de dimanche ont payé un montant record pour leurs 30 secondes de gloire (2,5 millions$ US), et plusieurs ont pris les moyens pour s'assurer une visibilité qui va bien au-delà de leur message durant le match.

La palme revient à Anheuser-Busch, qui profitera de ses 10 présences publicitaires pour lancer en grande pompe Bud TV, un média qui vise à atteindre directement les consommateurs, sans passer par les réseaux de télévision traditionnels. Bud TV téléchargera directement sur les ordinateurs, baladeurs numériques ou téléphones sans fil de ses abonnés des pubs et des émissions à contenu commandité, entre autres.

Pepsi lancera pour sa part au lendemain du match le site brownandbubbly.com, qui offrira du contenu supplémentaire relatif à ses publicités diffusées la veille.

Burger King, qui profite de l'absence de McDonald's pour effectuer un retour au Super Bowl après 11 ans d'absence, lèvera le rideau sur le site whopperettes.com, également lié à la plate-forme publicitaire d'envergure dévoilée durant le match. Burger King s'est aussi allié à Sprint pour proposer aux abonnés du réseau sans fil deux minutes de contenu vidéo supplémentaire disponible tout juste après le début de la partie.

Emerald Nuts n'a pas attendu le grand match pour dévoiler un concours lié à sa pub sur son site emeraldnuts.com. Cet annonceur s'est même payé des annonces dans les quotidiens New York Times et USA Today afin de promouvoir sa pub au Super Bowl.

Et pour contourner le problème de visibilité publicitaire créé par la pause toilette de la mi-temps, les papiers hygiéniques Scott ont pris les devants la semaine dernière en lançant halftimeflush.com, un site qui s'attaque de front au problème des partys du Super Bowl torpillés par les toilettes bouchées.

comments powered by Disqus