La référence des professionnels
des communications et du design

2006 : voeux institutionnels ou relations publiques politiques ?

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

L'échéance électorale est encore lointaine, mais les traditionnels voeux institutionnels des politiques ont bénéficié en 2006 d'une préparation minutieuse digne des meilleures opérations de relations publiques.

Dès le début de cette année, les leaders politiques prennent ainsi position dans la communication, anticipant la bataille présidentielle 2007. Au palmarès UBM, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy tirent le mieux leur épingle du jeu. Les voeux à la presse du Président de la République obtiennent le meilleur impact médiatique (300 UBM le 04/01/06). J. Chirac enchaîne ensuite un calendrier soutenu de voeux institutionnels qui lui permet de prolonger la couverture médiatique pendant une dizaine de jours. Au-delà de cet effet quantitatif lié à la fonction présidentielle, le chef de l'Etat affirme également, par ces voeux soigneusement étalés et donnant lieu à de nombreuses annonces, une volonté de reprendre l'initiative politique après un semestre presque silencieux.

Nicolas Sarkozy obtient également une forte couverture media (260 UBM le 12/01/06). En parts de voix relatives, il progresse notablement sur cette quinzaine institutionnelle : de 19% en 2005 à 35% en 2006. Les propositions du ministre de l'Intérieur et Président de l'UMP sur le mandat présidentiel et l'Europe font mouche dans les media, et il souligne encore sa dimension internationale et son image de présidentiable incontournable.

L'impact médiatique des voeux du Premier ministre reste stable à 21% : D. de Villepin ne fait pas mieux que son prédécesseur J.P. Raffarin, respectant là une prédominance médiatique du chef de l'Etat pour cet exercice.

Du coté de l'opposition, l'impact médiatique des voeux est bien plus faible, pour F.Hollande (80 UBM le 16/01/06) comme pour L.Fabius (30 UBM 10/01/06). C'est sur d'autres terrains que les leaders socialistes tirent à eux la couverture médiatique. A ce jeu, S.Royal ressort en tête : son déplacement très médiatisé au Chili, pour soutenir la candidature de M.Bachelet, lui assure un pic médiatique et le meilleur impact à gauche (175 UBM le 12/01/06).

L'UBM de TNS Media Intelligence évalue la pression media. Proche du GRP publicitaire, mais construit à partir des contenus d'information, l'UBM (Unité de Bruit Médiatique) est un indice composite : il intègre à la fois le volume d'information et le nombre de téléspectateurs / lecteurs / auditeurs susceptibles d'y avoir été exposés. Événement à la une, contexte médiatique général, grandes entreprises, personnalités et faits de société sont ainsi décryptés chaque jour en terme de "parts de voix médiatiques" par TNS Media Intelligence.

comments powered by Disqus