La référence des professionnels
des communications et du design

La pub menacerait le tour de taille

Les Québécois sont trop gros, et le milieu publicitaire en est en partie responsable, selon l'Association pour la santé publique du Québec (ASPQ), qui réclame un resserrement de la réglementation sur la publicité destinée aux enfants pour mieux les protéger contre la malbouffe.

Le Québec interdit déjà toute publicité commerciale visant les moins de 13 ans, mais l'ASPQ se plaint de lacunes dans les règles d'application de la loi. "Quelques-unes de ces règles, par exemple celles qui définissent un produit ou une émission destinés aux enfants, semblent trop souples pour garantir cette protection. Une révision s'impose", indique le groupe de pression dans son rapport publié hier (plus d'infos ici).

L'Association des agences de publicité du Québec (AAPQ) conteste le lien direct établi entre la publicité et l'obésité. "On tire sur le messager, dit Yves Saint-Amand, pdg de l'AAPQ. La publicité est un véhicule, elle n'est pas responsable du problème. La solution n'est pas d'augmenter les restrictions, mais de faire un débat public sur ce qui est bon ou pas. Avant de cibler l'agence de pub, il faut d'abord s'asseoir avec l'annonceur pour lui dire que son produit est dangereux et qu'il doit le commercialiser différemment."

comments powered by Disqus