La référence des professionnels
des communications et du design

Les hauts et les bas d'une pub-choc

La campagne télévisée de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) prend fin cette semaine. Un message-choc, réalisé par Publicité Martin, aura fait couler beaucoup d'encre.

Peu après le lancement de la campagne, le 27 mars dernier, la CSST a reçu des plaintes de parents qui craignaient que leurs enfants soient choqués par la violence des images. L'organisme a donc choisi de ne diffuser le message qu'après 17h.

La publicité de 30 secondes montre un travailleur qui, après avoir fait une chute vertigineuse, gît par terre, le crâne ensanglanté et les yeux fixés dans le vide. "Attachez-vous à la vie" peut-on lire à la fin du message, qui tente de sensibiliser non seulement les travailleurs de la construction, mais aussi leurs familles. "Notre objectif était de toucher toutes les personnes concernées par les conséquences d’un manque de vigilance", dit Jean Noël, vice-président et associé de Publicité Martin. "Nous voulions les engager dans la prévention auprès de leurs proches."

La campagne visait à prévenir les chutes mortelles sur les chantiers de construction, 23 décès étant survenus au Québec l’an dernier. Malgré les plaintes, la CSST n'a pas voulu retirer le message des ondes.

comments powered by Disqus