La référence des professionnels
des communications et du design

Une autre année record pour le cinéma québécois

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Porté par les succès de C.R.A.Z.Y., Aurore et Horloge biologique, le cinéma québécois a accaparé la plus forte part de marché de son histoire en 2005. Selon la firme Cinéac, elle a grimpé à 18%, éclipsant le sommet de 13,6% atteint l'année précédente.

Les recettes générées par les films québécois sont passées de 27 millions $ en 2004 à 35 millions $ en 2005, une augmentation qui tranche avec le recul de 2,4% des ventes au guichet globales des cinémas au Québec.

Les deux films les plus populaires l'an dernier viennent des États-Unis (Harry Potter and the Goblet of Fire et Star Wars: Episode III), mais le cinéma américain continue de voir sa part de marché s'éroder dans les salles québécoises. Elle est ainsi passée de 85% en 2000 à un creux historique de 69% en 2005. La part du gâteau du cinéma québécois a bondi de 4% à 18% au cours de la même période.

comments powered by Disqus