La référence des professionnels
des communications et du design

Quand les Américains doutent...

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Mauvaise nouvelle pour les entreprises américaines: la confiance que leur portent leurs compatriotes est en baisse, tel est le résultat de l'étude menée par Harris Interactive basée sur les critères établis par le professeur Charles Fombrun et le Reputation Institute ( à savoir: la façon de diriger, la responsabilité sociale, l'attraction émotionnelle, les produits et services, l'environnement du lieu de travail et la performance financière).

71% des adultes américains disent trouver que la réputation des entreprises nationales « n'est pas bonne », contre 68% en 2004. Seuls 13% pensent qu'elle « s'améliore un peu », contre 16% l'an passé.

Personne n'échappe donc à la crise. Mais la bonne nouvelle sort de la bouche de Robert Fronk, le vice-président de Harris Wirthlin and Strategy Consulting Group, filiale de Harris Interactive, interviewé dans le Holmes Report: « Quand on regarde les 17 sociétés qui ont un score supérieur à 75 points, on constate que cette élite n'est pas seulement composée d'entreprises qui ont des produits de consommation courante, ce qui prouve qu'une réputation forte et bien menée peut et doit être un atout pour n'importe quelle organisation ».

Preuve en est le quinté gagnant: l'indétrônable géant pharmaceutique depuis 7 ans déjà, Johnson & Johnson avec 80,56 points, suivi de Coca-Cola qui le talonne avec 79,69 points, juste devant Google, qui rentre directement dans le classement en troisième position avec 79,52 points), UPS (79,37) et 3M (78,78). Vive la communication!

comments powered by Disqus