La référence des professionnels
des communications et du design

Quand les entreprises publiques font parler d'elles

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Chère aux coeurs des Français, la SNCF et EDF ont mobilisé l'attention des media en novembre pour des raisons bien différentes, un intérêt mesuré par l'UBM* de TNS Media IntelligenceHabituée de la 1ère place, la SNCF a fait parler d'elle le mois dernier sur un conflit social potentiellement difficile.

Finalement le mouvement a fait long feu, mais surtout la gêne des usagers aura été relativement limitée : avec une communication de crise maîtrisée privilégiant l'information et la transparence, l'entreprise publique atteint une réelle maturité dans la relation avec ses clients.

L'ouverture de capital d'EDF est le second sujet corporate traité par les media en novembre : après le succès de Gaz de France, tous les projecteurs sont braqués sur cette nouvelle opportunité offerte au capitalisme populaire. Et de fait la souscription est un véritable succès. Toutefois sur cette valeur de long terme, les espoirs des spéculateurs (populaires eux aussi ?) auront été déçus après les premiers jours de cotation. A suivre.

* Proche du GRP publicitaire, mais construit à partir des contenus d'information, l'UBM (Unité de Bruit Médiatique) est un indice composite : il intègre à la fois le volume d'information et le nombre de téléspectateurs / lecteurs / auditeurs susceptibles d'y avoir été exposés. Événement à la une, contexte médiatique général, grandes entreprises, personnalités et faits de société sont ainsi décryptés chaque jour en terme de "parts de voix médiatiques" par TNS Media Intelligence. François Nicolon est directeur marketing international du pôle information de TNS Media Intelligence

comments powered by Disqus