La référence des professionnels
des communications et du design

Nouvelle législation en télémarketing

Le Canada emboîte le pas aux États-Unis et se dote d'un registre national d'abonnés hors d'atteinte des firmes de télémarketing. La Chambre des communes a en effet adopté, tout juste avant sa dissolution pour les élections, des modifications à la Loi sur les télécommunications qui permettent au CRTC de créer une telle liste nationale.

Le CRTC imposera des amendes pouvant aller jusqu'à 15 000 $ aux entreprises qui communiqueront avec des consommateurs dont le nom est inscrit sur le registre. Au début de 2006, le CRTC amorcera des consultations auprès des Canadiens afin de définir les modalités de fonctionnement et de mise en oeuvre de la liste. Celle-ci devrait être en place dans la deuxième moitié de 2007.

L'Association canadienne du marketing a soutenu le projet, tout en obtenant des amendements pour exclure les appels pour des oeuvres de charité et les communications destinées aux consommateurs déjà clients d'une entreprise.

La nouvelle législation ne fait toutefois pas l'unanimité. Tony Nadra, président et chef de la direction de la firme torontoise STMDdirect, a déclaré en entrevue au magazine Marketing qu'il craignait la perte de nombreux emplois ainsi que le hausse des coûts pour les clients. Il s'est cependant dit d'accord avec le principe de base de la nouvelle loi. "Comme nous ne désirons pas parler à des gens qui ne veulent pas nous parler, cela éliminera les appels inutiles à des personnes non intéressées."

comments powered by Disqus