La référence des professionnels
des communications et du design

Quand McDonald's suit le move

Le "djeune" est sans doute le pire cauchemar des professionnels du marketing car il est bien souvent le plus complexe, alors comment s'y prend McDonald's pour rester le number one auprès des adolescents depuis maintenant 65 ans? La réponse paraît simple: le roi du fast food suit le move, autrement dit les modes.

Pourtant, avoir l'air trendy est plus complexe qu'il n'y paraît car le "djeune" est susceptible. En effet, il faut s'intéresser à lui et à ce qu'il aime, sans pour autant avoir l'air de le faire. Bref, il faut être jeune et ne pas seulement le paraître. Pour continuer d'être dans la compétition, Ronald a donc décidé de se faire faire un petit lifting.

Première étape au printemps (voir newsletter influencia du mois d'avril ) : l'intention du groupe aux hamburgers de demander à des rapeurs de composer des tubes pour promouvoir le Big Mac, icône de la marque. Il s'agissait là des prémices de cette stratégie de conquête de sa cible principale. Mais le "djeune" déteste avoir l'impression que tout n'est que marketing pur pour le pousser à consommer. Et quand le "djeune" n'aime pas, il boycotte. Après cet échec qui a obligé l'arche dorée à effectuer des changements au sein de la direction, McDonald's a compris qu'il fallait établir une stratégie plus subtile pour reconquérir le coeurs des ados.

C'est alors que l'idée géniale est née: héberger un concours de breakdance sur son site www.bboybattle.com. Les internautes choisissent un personnage et le font groover sur des sons hip hop. Ils peuvent ensuite comparer leurs scores avec ceux des autres danseurs virtuels en herbe. Pourquoi géniale? Parce que dans ce cas, il peut jouer, s'identifier sans "obligation d'achat". Bref, la stratégie parfaite pour que le "djeune"...  achète.


comments powered by Disqus