La référence des professionnels
des communications et du design

Pire que la grippe aviaire : la peur de la grippe aviaire

Face à l'angoisse générée par l'hypothèse d'une pandémie et les conséquences dramatiques que pourrait engendrer un manque d'information sur le sujet, l'agence de relations publiques, Hill&Knowlton a annoncé la mise en place d'une équipe de consultants et d'experts scientifiques afin d'aider les entreprises publiques et privées des secteurs concernés à formuler des réponses adaptées à cette nouvelle situation.


Stéphane Billiet, président de l'agence, précise : « la taskforce « grippe aviaire » nous permet de répondre précisément et rapidement aux attentes des entreprises du secteur avicole et de nombreux professionnels de l'agro-alimentaire et d'institutions directement ou indirectement concernées par cette menace ». Les spécialistes de la prévention et de la gestion des risques alimentaires ont pour objectif premier de palier un manque de préparation des entreprises ainsi qu'un décalage possible entre des mesures draconiennes prises en interne et une incapacité à en informer ses parties prenantes.

L'enjeu est de taille car une mauvaise communication peut entraîner des comportements de panique disproportionnés par rapport aux risques réels. Panique qui s'apparenterait alors à celle d'une crise sanitaire (voir newsletter influencia du 22 septembre et celle du 15 septembre 2005).

comments powered by Disqus