La référence des professionnels
des communications et du design

Premier volet du NADbank 2005

Infopresse souhaite apporter des précisions au sujet de l'article relatant les résultats du premier volet de l'étude NADbank sur le lectorat des quotidiens.

Comme les résultats provenaient de seulement six mois de sondage, plutôt que d'une année entière, la taille de l'échantillon est plus limitée. Donc, la marge d'erreur augmente significativement. En tenant compte des marges d'erreurs appropriées, le seul quotidien ayant connu une variation significative de son lectorat moyen en semaine est The Gazette. Le Journal de Montréal, La PresseMétro et 24 heures ont connu des variations en semaine à l'intérieur de la marge d'erreur. Elles sont par le fait même non significatives.

Les résultats pour Le Devoir n'auraient pas dû être rapportés. Le premier volet du sondage NADbank 2005 n'a pas recueilli suffisamment de participants parmi les lecteurs de ce journal pour que les résultats soient statistiquement pertinents. Il était donc erroné de lui attribuer une baisse de lectorat de 21%. À titre indicatif, la dernière étude annuelle complète de NADbank avait mesuré pour Le Devoir un lectorat moyen en semaine de 77 000, en hausse de 5,6%. Les résultats pour le Globe and Mail et le National Post sont également non pertinents en raison des marges d'erreurs trop élévées s'y appliquant.

Voici donc les résultats tels qu'ils auraient dû être rapportés dans l'article.

Pour The Gazette, le lectorat en moyenne en semaine se situe à 308 100 lecteurs, un recul de 1% à 3% par rapport à 2004.

Le lectorat moyen en semaine de tous les autres quotidiens est stable: Le Journal de Montréal (675 200), La Presse (456 800), Métro (265 000) et 24 heures (147 300).

Les samedis, La Presse (621 700) et The Gazette (352 300) demeurent stables, tandis qu'au Journal de Montréal, le lectorat moyen s'établit à 739 200 lecteurs, une augmentation de 1% à 3%.

Quant à la portée totale sur sept jours, Le Journal de Montréal est stable, à 1 211 300 lecteurs, tandis que La Presse se situe à 843 700 (une baisse de 1% à 3%) et The Gazette à 507 000 (une baisse de 1% à 3%).

La portée totale sur sept jours de l'ensemble des quotidiens s'établit à 2 241 100 lecteurs sur les six premiers mois de l'année, un recul de 3,5% à 4,5% par rapport à 2004.

comments powered by Disqus