La référence des professionnels
des communications et du design

Le Journal de Montréal remonte

Le premier volet de l'étude NADbank 2005 révèle une augmentation du lectorat pour Le Journal de Montréal, Métro et The Globe and Mail, alors que le Devoir subit la plus forte baisse.

En hausse de 5,2% par rapport à 2004, le lectorat du Journal de Montréal est passé de 642 000 à 675 200 lecteurs en semaine. Le quotidien de Quebecor enregistre par ailleurs des augmentations de 6,4% le samedi, comptant 739 200 lecteurs, et de 13,8% le dimanche (483 000 lecteurs).

La plus forte baisse revient au quotidien Le Devoir, dont le lectorat a chuté de 21,2% en semaine (passant de 77 000 à 60 700 lecteurs) et de 6,6% la fin de semaine (passant de 103 900 à 97 000 lecteurs). La Presse, quant à elle, a vu le sien reculer légèrement de 0,5% en semaine, passant de 459 200 à 456 800 lecteurs. Son lectorat a par ailleurs baissé de 6,9% le samedi et de 4,4% le dimanche, atteignant respectivement 621 700 et 408 900 lecteurs.

Le quotidien gratuit Métro continue sa progression et a vu sa moyenne de lecteurs en semaine passer de 260 500 à 265 000 (+1,7%). 24 heures, de son côté, connaît une baisse pour la première fois depuis son lancement. Son nombre de lecteurs moyen a baissé de 152 500 à 147 300 (-3,4%).

Du côté des quotidiens anglophones, le lectorat de The Globe and Mail est passé de 37 000 à 55 800 lecteurs en semaine, un bond de 50,8%, alors que celui du National Post a grimpé de 6,7% en semaine pour atteindre 46 100 lecteurs. The Gazette continue sur la pente descendante et touche désormais 308 100 lecteurs en semaine, une baisse de 14%.

Les entrevues de la première phase de l'étude 2005 de NADbank ont été menées entre janvier et juin. Les comparaisons dans le texte ont été effectuées en tenant compte de l'étude complète de NaDbank 2004.

comments powered by Disqus