La référence des professionnels
des communications et du design

P&G moins friand des 30 secondes

Procter & Gamble (P&G) réduit considérablement ses achats de temps d'antenne à la télévision américaine durant la saison d'automne 2005, rapporte cette semaine le Wall Street Journal. Le plus gros annonceur aux États-Unis a fait part de sa décision aux réseaux de télévision américains durant les traditionnelles "upfront negociations" qui ont lieu chaque année.

Le Wall Street Journal note que P&G souhaite en revanche accroître les budgets consacrés au placement publicitaire de ses produits dans la programmation même des chaînes de télévision. Le géant américain des produits de grande consommation a dépensé 2,5 milliards$US en télévision l'an dernier sur un budget publicitaire total de 3 milliards$US pour le marché des États-Unis.

Au Québec, le groupe figure au premier rang des annonceurs québécois avec des dépenses publicitaires de 38 millions$, selon les données 2004 de Nielsen Recherche Média. 

comments powered by Disqus