La référence des professionnels
des communications et du design

La SRQ change de nom et de présidente

Carole Lewis

La Société des relationnistes du Québec largue le terme "relationniste" de sa raison sociale et s'appellera désormais la Société québécoise des professionnels en relations publiques. L'organisme a aussi élu lors de son assemblée générale annuelle un nouveau conseil d'administration et une nouvelle présidente, Carole Lewis, présidente de CommunicForce, qui succède à Martine Dorval, directrice des communications de Loto-Québec.

"Une recherche significative menée par la Chaire en relations publiques de l'UQAM nous a confirmé que moins de 1% des personnes oeuvrant en relations publiques portent le titre de "relationnistes", dit la nouvelle présidente au sujet du changement de raison sociale. Par ailleurs, de nombreux conseillers expérimentés exercent des fonctions stratégiques et de gestion d'enjeux auprès des hautes directions, et cette appellation ne correspond plus à leur réalité. Dans ce contexte, il ne fait aucun doute qu'une phase de repositionnement s'impose, et qu'elle sera positive pour l'ensemble de la profession."

Les autres membres du comité exécutif sont Nicole Beaulieu-Nantel, directrice des communications du CHUM, Stéphane Prud'homme, chef des relations avec les médias de Rona, Marc Osborne, de Stratégicom, Patrice Leroux, responsable de programmes de relations publiques de l'Université de Montréal, et Hélène Gagnon, directrice affaires publiques et communications de Bombardier Transport, Amérique du Nord.

Carole Lewis compte environ 25 ans d'expérience dans le domaine des communications et des relations publiques. Elle a été journaliste présentatrice et animatrice d'émissions d'affaires publiques pour les réseaux publics, privés et éducatifs du Québec et de l'Ontario, dont Radio-Canada, RDI, TVA, NTR, TV Ontario, Télé-Québec et Radio Nord. Elle a aussi travaillé chez National et chez Opsis avant de prendre la direction des relations publiques et des communications d'Intrawest à Tremblant et de fonder sa propre firme, CommunicForce, en 2001.

comments powered by Disqus