La référence des professionnels
des communications et du design

Touche pas à mon pictogramme

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Le ministère des Transports du Québec demande aux concepteurs publicitaires de ne plus s'inspirer des pictogrammes de signalisation routière dans leurs campagnes d'affichage en bordure des routes, sous peine de voir leurs campagnes jetées aux poubelles.

C'est d'ailleurs ce qui est arrivé cette année à une promotion de bière chez Couche-Tard qui reprenait le pictogramme de zone de construction. Le ministère rappelle que de telles exécutions contreviennent au code de la sécurité routière, qui interdit toute affiche pouvant être confondue avec la signalisation. Les autorités craignent qu'à force de voir les pictogrammes détournés de leur sens original, ceux-ci en viennent à perdre leur efficacité.

"L'utilisation de la signalisation à des fins publicitaires banalise la signalisation en plus de créer de la confusion chez certains usagers", écrit la sous-ministre adjointe Anne-Marie Leclerc dans une lettre envoyée récemment aux agences et aux compagnies d'affichage.

"Afin que ce genre d'incident ne se produise pas, je vous invite à ne plus utiliser la signalisation routière à des fins autres que celles prévues lorsque vous savez que le concept se retrouvera le long des routes, poursuit-elle. Ainsi, on évitera aux annonceurs des pertes importantes causées par le retrait prématuré de leur campagne et aux concepteurs de perdre du temps lors du développement d'une création."

Le ministère fournit par ailleurs plusieurs exemples de campagnes à proscrire afin d'être certaine que son message est bien reçu. (voir ci-contre).

comments powered by Disqus