La référence des professionnels
des communications et du design

Quand les médias parlent des médias?

Mars 2005 a été - trop ?- largement dominé par le lancement de la Télévision Numérique Terrestre gratuite, relève l'étude mensuelle MMC sur les médias. Pour France Télévisions , la TNT est l'occasion de se mettre largement en avant et de se positionner comme l'acteur majeur de l'événement. A cette occasion, le service public crée une jolie série de chiffres avec deux nouvelles marques, inaugurant sur la TNT gratuite une nouvelle version 24h sur 24h de France 5 et d' Arte , ainsi que la nouvelle chaîne France 4 dont les fondations s'appuient sur la défunte Festival. La nouvelle France ô issue de RFO sat ne sera reçue dans un premier temps que sur les seuls câbles et satellites. Ces messages conquérants sont brouillés par une vive polémique lancée par la Cour des Comptes et concernant la capacité de financement de si nombreuses initiatives. De quoi engendrer un débat sur le montant de la redevance audiovisuelle et le niveau des recettes publicitaires des chaînes publiques. « Il y a rarement de fumée sans feu? », commentent les trois dirigeants de MMC, Dominique Grojean, Olivier Petit et André Leborgne.

En marge de cet événement, les autorités réaffirment le prochain lancement au printemps 2006 de la chaîne d'information Internationale ( CII ou CFII ) sous l'égide de FranceTélévisions et TF1 . Le sujet ne devrait guère passionner les foules puisque cette chaîne n'est pas destinée à être diffusée en France, et pour le moment la seule préoccupation de ses promoteurs semble surtout de trouver un patron pour mener à bien ce projet. (Longtemps pressenti, Jean-Pierre Elkabbach vient d'être nommé à la tête d' Europe 1 ).

Les futurs nouveaux acteurs du PAF issus du secteur privé, NRJ 12 , NT1 (Groupe AB ), W9 ( M6 ) et Direct 8 ( Bolloré ) ont exposé leurs intentions et premières grilles de programmes. « A première vue pas de quoi bouleverser les habitudes. La couverture média de Direct 8 est de loin la plus large, sans doute parce qu'il s'agit du seul véritable nouvel entrant , que le projet est - au moins au niveau des intentions - vraiment original et que la personnalité de son initiateur intrigue », soulignent les auteurs de l'étude.

Pour les 8 canaux restant à attribuer sur la TNT (gratuits et payants), le CSA a recueilli 35 candidatures Au registre du gratuit, Canal+ crée la surprise en faisant acte de candidature pour sa chaîne i Télévision . Une très grosse pierre dans le jardin de TF1 qui a déposé la candidature de LCI pour une fréquence payante ! Les choix du CSA devant intervenir courant juin, l'opposition entre les deux grands groupes rivaux s'annonce vive sur ce nouveau terrain d'affrontement.

Les deux bouquets satellites rivalisent de chiffres flatteurs. Privé des matchs de football de la Ligue 1 pour la saison prochaine, TPS revendique néanmoins 90 000 nouveaux abonnés. De son côté, Canal+ annonce avoir séduit 400 000 nouveaux clients de novembre 2004 à février 2005 alors que son offre programme notamment en matière de football n'a pas encore changé.

Autre événement en mars : la publication de la dernière enquête d'audience MédiaCabSat. Auprès des foyers câblés ou satellisés la part d'audience des chaînes nationales hertziennes s'érode au profit des thématiques. Les bonnes positions de TV Breizh reformatée en mini généraliste et le succès de Filles TV récemment lancée sont les deux faits marquants le plus fréquemment relevés par les commentateurs.

Du côté de la presse magazine, l'AEPM livre également les résultats de sa dernière enquête d'audience. Télé 2 Semaines est la grande vedette de cette livraison ( 6,6 millions de lecteurs?). L'agitation dans le secteur de la presse télé ne semble pas terminée, l'intégration des futurs programmes de la TNT faisant par ailleurs l'objet d'une rivalité certaine entre les acteurs concernés, Télé Loisirs étant particulièrement vindicatif dans ce domaine. Quelques autres titres sont fréquemment salués pour leurs bonnes performances, parmi lesquels Bien dans ma vie , Entrevue ou encore Maximal.

La PQN réceptionne son baromètre de diffusion dans un contexte difficile. Seules les performances positives de L'Equipe sont régulièrement mises en avant, la diffusion du quotidien bénéficiant de « l'effet retard » des derniers JO d'Athènes.

Pour les gratuits, l'heure est à la victoire. Le conseil de la concurrence a donné raison à 20 minutes et Métro . Les audiences des deux quotidiens gratuits seront prises en compte au sein de la prochaine enquête EuroPQN, le réseau Ville Plus mis en place par certains acteurs de la PQR bénéficiant de la même mesure.

En mars, le Groupe Lagardère est présent sur de nombreux fronts. Outre la confirmation de sa monté en puissance au sein du capital du Monde , il commente largement ses résultats 2004, plus flamboyants pour Lagardère Active que pour HFM , et est fréquemment cité dans le cadre du projet de chaîne jeunesse développé conjointement avec FranceTélévisions dans le cadre de la TNT.

Au sein du Groupe Le Monde , la recapitalisation est finalement validée par le personnel, semble t- il faute d'alternative. Les critiques sont vives contre la gestion passée de l'équipe dirigeante qui se voit reprocher de ne faire aucune proposition sérieuse de développement. Alors que se confirme l'insuffisance du plan de départ volontaire en regard des économies recherchées, le départ effectif d'Edwy Plenel, ancien patron de la rédaction du Monde, est mis avec insistance à l'ordre du jour.

Mouvements également du côté de la Socpresse . Après avoir cédé les quotidiens régionaux de son Pôle Ouest à Ouest France , le groupe semble avoir réglé sans tarder le sort des titres de son Pôle Rhône Alpes. La cession à un fond d'investissement britannique du Dauphiné Libéré , du Progrès et des quelques autres titres détenus par la Socpresse dans cette région est également évoquée. Il ne reste plus qu'à régler le sort de ses quotidiens du Nord.

comments powered by Disqus