La référence des professionnels
des communications et du design

Les riches et les très riches dans le monde

Retenez bien ce chiffre : 7,7 millions ; c'est le nombre d'individus dans le monde que l'on peut qualifier de « très riches » et « ultra riches ». Et ouf, tout va bien pour eux, après deux années difficiles (2001-2002), ils continuent à se reproduire avec enthousiasme (+ 7,5% en 2003). Tels sont les premiers résultats de l'édition 2004 du ?World Wealth Report?, publication annuelle de Capgemini et de Merril Lynch menée conjointement depuis 7 ans.
Les très riches possèdent des avoirs financiers supérieurs à 1 million de dollars, les ultra riches (1% des très riches) disposent de plus de 30 millions de dollars.
Ils habitent principalement en Europe (2,6 millions d'individus), en Amérique du Nord (2,5) et en Asie (2). L'Amérique Latine n'en compte que 300 000 , le Moyen-Orient 200 000 et l'Afrique? 100 000 . L'Amérique du Nord et l'Asie tirent la croissance avec des progressions respectives supérieures à 13 et 8 %. L'Europe ne progresse que de 2,4 %. L'Espagne (+ 18 %) et la République Tchèque (+12 %) sont les deux pays, en Europe, à afficher les plus belles croissances. Au Royaume-Uni, le nombre de riches progresse de 8 %. C'est aux Etats-Unis, que la population des ultra riches est la plus nombreuse (30 000 des 70 000 ultras riches du monde y vivent).
La richesse cumulée de cette cible fort sympathique pour les annonceurs atteint 28,8 milliards de dollars (+7,7% en 2003). Les riches ont su profiter vite, bien et mieux du rebond économique et ont bénéficié des bonnes performances des places boursières. Encore une fois, c'est en Amérique du Nord et en Asie que se situent les meilleures progressions. Avec des scores largement au-dessus de la croissance mondiale de l'économie. A noter : les moins bonnes performances des Très Riches d'Allemagne, de France, d'Italie et de Suisse, qui sont les seuls à faire croître leur fortune moins vite que la croissance économique. En se fondant sur une croissance annuelle de 7%, les USA pourraient devenir la 1ère région du monde en 2008 (et même avant ?) et passer devant l'Europe
90 % d'entre eux ont un patrimoine financier situé entre 1 et 5 millions de dollars. Dans 28 % des cas, cette fortune provient d'un héritage. Alors comment les riches gèrent-ils leurs sous ? Autrefois les individus dont la richesse était ancienne affichaient, dans l'ensemble, un comportement passif et laissaient souvent à d'autres le soin de gérer leur patrimoine. C'est moins vrai aujourd'hui et les jeunes générations ainsi que ceux dont la richesse est récente gèrent leur patrimoine avec leurs conseillers. Ils maîtrisent mieux la notion de risques et savent bien en tirer les bénéfices. Cela explique en partie le fort report de leurs investissements en 2003 vers les places financières. On note également une hausse des investissements diversifiés, parmi lesquels les achats passion (art, collections, vins ?) occupent une place de choix. Enfin, ils sont de plus en plus nombreux à investir hors de leur pays d'origine. Pour les très riches, la volonté de continuer à développer leur capital constitue une attente très forte. Deux priorités demeurent essentielles pour eux : la transmission de leur patrimoine à leurs héritiers, et le maintien de leur niveau de vie. Certains Ultra Riches n'hésitent pas à élaborer des plans à 100 ans, considérant leurs héritiers comme des « Business Units » qu'il s'agit de faire prospérer, en intégrant des objectifs ambitieux d'optimisation fiscale.! Dans tous les cas, les Très Riches attendent de leurs conseillers financiers ou de leurs fournisseurs de produits de luxe, des approches spécifiques et des offres personnalisées.
Pour clore ce tableau, une petite larme, l'augmentation du coût de la vie, pour les très riches est beaucoup plus rapide que pour Monsieur Tout le Monde. Capgemini a en effet développé un indice des prix des produits de luxe à partir du Clewi (indice conçu par le magazine Forbes : cost of living extremely well). Conclusion : il évolue deux fois plus rapidement que celui des prix des produits courants ! Dur, dur, dur, d'être riche !
 

comments powered by Disqus