La référence des professionnels
des communications et du design

La famille et les enseignants ont plus d'influence que la publicité dans la lutte contre l'obésité

La publicité n'empêchera pas les enfants de devenir obèses, de s'intéresser à leurs parents et d'écouter leurs professeurs. Telle est la conclusion de deux rapports menés par Echo Research et Oxford Vision 2020 qui invitent les industriels de l'agro-alimentaire soucieux de combattre l'obésité à mettre l'accent sur les parents et les enseignants dans leur rôle de modèle en terme d'éducation. Les études, menées l'une à partir d'une revue de presse de 900 articles sur la question et l'autre à partir d'interviews de 300 jeunes Britanniques de 9 à 16 ans, montrent en effet que les jeunes sont moins influencés par l'action des médias que par leurs parents et enseignants.
D'après Edna Kissmann, membre fondateur de Oxford Vision 2020, ces enquêtes mettent le doigt sur l'une des clés de la gestion du problème de l'obésité : l'écart entre la connaissance et le changement de comportement. Les jeunes interrogés comprennent les enjeux mais ne transforment pas cette connaissance en action. « Nous devons encourager tous ceux qui peuvent influencer leur comportement à le faire d'urgence », insiste-t-elle, c'est à dire non seulement les parents et enseignants mais aussi les industriels et les distributeurs. Un constat d'échec pour la publicité ? La preuve en tout cas que pour ces sujets de santé publique elle ne suffit pas.

comments powered by Disqus