La référence des professionnels
des communications et du design

L'intelligence économique, nouvelle composante de la rentabilité des entreprises

L'intelligence économique, la réputation et la responsabilité sociale des entreprises sont devenus des paramètres incontournables dans nos sociétés occidentales et ne cessent d'agiter tous les stratèges (cf influencia n°1, 2, et 4). En effet, devant la masse d'information disponible (plus de 8 milliards de pages sur internet d'après l'index du moteur de recherches Google), il est nécessaire de trouver des repères et des indices fiables afin de mesurer leur portée et leur pertinence. L'intelligence économique, qui doit permettre d'effectuer une veille sur nos environnements, a d'ailleurs fait l'objet d'un rapport parlementaire durant l'été 2003, notamment concernant la sauvegarde des intérêts économiques de la France. D'où l'amalgame, depuis lors, entre pouvoirs publics et intelligence économique (entre juillet 2003 et décembre 2004, 60% des articles ayant trait à l'intelligence économique faisaient référence au rôle des pouvoirs publics ? source www.datops.com). Passer au-delà de la vision « James Bondesque » de l'IE est devenu très difficile tant les médias sont friands des notions qu'elle véhicule : sécurité, influence, menaces, patrimoine scientifique ou technologique? C'est pourquoi Datops et Knowledge Consult ont préparé une note à l'attention des acteurs du monde économique afin « de réussir la transition de culture d'entreprise industrielle à entreprise connaissante ». C'est-à-dire de passer à une appropriation des processus de veille et d'intelligence économique via les acteurs même de l'entreprise (directions marketing, commerciale, communication, financière?) et l'intégrer dans sa rentabilité. Les grandes sociétés américaines l'ont compris depuis longtemps, reste à inciter nos compatriotes à en faire autant. Exposé disponible sur www.datops.com ou www.knowledgeconsult.com

comments powered by Disqus