La référence des professionnels
des communications et du design

Hydro-Québec retient cinq agences finalistes

Cinq agences demeurent dans la course pour l'obtention du mandat de création publicitaire d'Hydro-Québec: Cossette, Bleu blanc rouge, Lg2, SVY&R et l'agence en titre depuis 1999, Marketel. Les présentations des finalistes se feront cette semaine et la semaine prochaine, et l'identité du gagnant devrait être annoncée au plus tard au début de juin. Le mandat, d'une durée de trois ans avec deux possibilités de renouvellement pour un an, débute le 1er juillet. Carat demeure l'agence de contrôle médias.

Le mandat n'a pas de valeur officielle attribuée. "Nos dépenses publicitaires varient chaque année en fonction des besoins de l'entreprise, dit Alain Mallette, porte-parole d'Hydro-Québec. On est loin de Loto-Québec, qui dépense environ 20 millions$ par année pour des campagnes d'envergure. Chez nous, ça peut varier entre 1 million$ et 5 millions$, ce qui comprend la publicité et le média."

Hydro-Québec avait, au départ, invité à soumissionner les 20 plus grandes agences de publicité québécoise, telles qu'établies par le Guide des entreprises en communication, publié par les Éditions Infopresse. Treize d'entre elles ont répondu à l'invitation.

L'octroi du mandat de création survient alors qu'un nouveau président vient de succéder à André Caillé à la tête de la société d'État. Thierry Vandal déclarait à La Presse la semaine dernière qu'il avait l'intention de donner un important virage stratégique en abandonnant la controversée filière thermique pour se recentrer sur l'énergie hydroélectrique et éolienne.

comments powered by Disqus