La référence des professionnels
des communications et du design

Les Jeux de Vancouver ont leur logo

Le comité organisateur des Jeux olympiques de Vancouver 2010 a introduit la semaine dernière l'emblème officiel de l'événement, qui représente un inukshuk, un empilement de pierres de forme humaine utilisé comme point de repère par les inuits. L'emblème, qui porte le nom de Ilanaaq ("ami" en inuit), a été dévoilé la semaine dernière dans le cadre d'une émission télévisée diffusée sur les ondes de CTV et de RDS. L'événement se déroulait devant 10 000 personnes sur la Place General Motors de Vancouver.

Les cinq couleurs de l'emblème illustrent les paysages de la région hôte des Jeux et de l'ensemble du Canada: le vert et les différents tons de bleu représentent les forêts côtières, les régions montagneuses et les îles. Le rouge symbolise la feuille d'érable du drapeau canadien, tandis que l'or évoque les levers de soleil sur la ville. "Ilanaaq est avant tout un symbole de l'esprit d'équipe, a indiqué par communiqué John Furlong, directeur général du Comité d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2010 à Vancouver. Notre emblème met l'accent sur le partenariat et une vision commune. Chaque pierre prend appui sur les autres et renforce le tout. La structure finale, porteuse de vision, symbolise la force et le travail d'équipe."

Ce logo a été conçu par Elena Rivera MacGregor, directrice du cabinet de design Rivera, et le concepteur Gonzalo Alatorre. Il a été a sélectionné par un jury d'experts internationaux parmi plus de 1 600 propositions, à l'occasion d'un concours de design. Les gagnants ont remporté la somme de 25 000$ de même que deux billets pour la cérémonie d'ouverture des Jeux. Notons que le processus lui-même a été dénoncé par la Société des designers graphiques du Canada, qui jugeait qu'il aurait dû être mené par appel d'offres pour que le mandat soit confié à une firme spécifique.

Le logo a par ailleurs suscité plusieurs réactions mitigées, dont les journaux au Canada anglais se sont fait l'écho la semaine dernière. Certains designers l'ont associé au personnage pour enfant Gumby ou à Pac-Man. Steve Mykolyn, directeur de création, design et médias interactifs de Taxi, était membre du jury et prend la défense de ce choix contesté. "L'attrait d'une image repose sur les petits détails qui lui donnent sa personnalité unique. Ici, il s'agit de la bouche. J'aurais aimé être l'auteur de ce design!" dit-il. Les autochtones de la région de Vancouver se sont aussi dits déçus de l'utilisation d'une icône propre à la culture inuit du Grand Nord.

Notons que Bell, commanditaire de l'événement, a profité du lancement pour publier une publicité dans les quotidiens du pays. Celle-ci incluait un bon à présenter dans les comptoirs Espaces Bell et Bell Mobilité pour recevoir une broche à l'effigie des Jeux.

comments powered by Disqus