La référence des professionnels
des communications et du design

Le grand prix Francopub décerné à Desjardins et Lg2

La campagne de Desjardins par Lg2
Cliquez ici pour voir toutes les photos
Une des pubs de Bos pour Fido

La campagne télévisée "Ceci n'est pas", créée par Lg2 pour la Fédération des caisses Desjardins du Québec, a reçu le grand prix Francopub, décerné par l'Office québécois de la langue française (OLF) pour souligner la qualité de la langue en création publicitaire. Un voyage pour deux personnes en France a été tiré au sort parmi les trois concepteurs-rédacteurs gagnants, soit François Sauvé, Marc Coulombe et Gilles Chouinard.

Le jury a par ailleurs décerné trois mentions ex æquo. La première est allée à Workopolis, à l'agence Diesel et au concepteur-rédacteur Louis-Thomas Pelletier pour la publicité imprimée "L'anarchie ou la mort" de la campagne Workopolis.com.

Une autre mention a été remise à Placements Québec, à l'agence Bleu blanc rouge et aux concepteurs-rédacteurs Stéphane Jean et Hugo Galland pour la campagne d'affichage Épargne Placements Québec 2004.

Et une dernière mention a été attribuée à Fido/Microcell, à l'agence Bos et au concepteur-rédacteur Hugo Léger pour la publicité télévisée "La réunion" de la campagne Appels entrants illimités Noël 2004.

L'OLF avait aussi demandé au public de dénoncer les publicités qui écorchaient le plus la langue française. Dans ce domaine, les gagnants sont:

- La publicité télévisée de Réno Dépôt dans laquelle on entend "ça vient avec un beau case"

- Le message de Future Shop où il est mentionné et écrit "non, il aimera pas ça"

- Les "5 tounes par caisse" promises par Molson Dry et Napster

- Les nombreux "Boxing day" des entreprises québécoises Brault & Martineau, Germain Larivière et J.C. Perreault

- La campagne "Le bon vieux temps" et les "téléphones à poche" de Bell Canada.

comments powered by Disqus