La référence des professionnels
des communications et du design

La télé spécialisée franchit le cap des 2 milliards$

Les chaînes spécialisées ont vu leurs revenus bondir de 9% en 2004 pour atteindre 2,05 milliards$, plaçant ce secteur pratiquement coude à coude avec celui des stations de télévision conventionnelles privées, dont les revenus n'ont progressé que de 1% l'an dernier, selon les plus récentes données du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).

La rentabilité de la télévision spécialisée (qui inclut la télévision payante et à la carte) a par ailleurs explosé en 2004, au point où ce secteur a dégagé pour la première fois des profits supérieurs à ceux de l'ensemble des chaînes privées canadiennes. Le bénéfice d'exploitation des chaînes spécialisées a ainsi grimpé de 41% en 2004 pour totaliser 452 millions$, alors que les profits des chaînes privées a plutôt chuté de 18% pour tomber à 314 millions$.

Les chaînes spécialisées francophones continuent, pour une troisième année consécutive, d'être légèrement plus rentables que celles anglophones, avec un rendement de 23% comparativement à 22%.

Les chaînes spécialisées francophones ont par ailleurs touché des revenus publicitaires de 109 millions$ en 2004, en hausse de 19% par rapport à l'année précédente. À titre de comparaison, les ventes publicitaires des chaînes privées francophones sont demeurées pratiquement stables l'an dernier, à 299 millions$.

comments powered by Disqus