La référence des professionnels
des communications et du design

Première alerte au virus dans le sans-fil

Un premier virus s'attaquant aux téléphones cellulaires a été découvert aux États-Unis, signalant peut-être le début de nouveaux maux de tête pour les quelque 1,5 milliard d'utilisateurs de sans-fil dans le monde.

Le virus relativement bénin - il ne fait que drainer les batteries plus rapidement - a été créé aux Philippines il y a huit mois, indique la firme de sécurité informatique F-Secure. "Il est intéressant de voir qu'une variante du virus s'est propagée jusqu'aux États-Unis, mais ce n'est pas la fin du monde", a déclaré le directeur de F-Secure, Mikko Hypponen, à l'agence Reuters.

Le virus, baptisé Cabir, s'est étendu dans 12 pays déjà, dont la Chine et le Royaume-Uni, dans ce qui est considéré comme la première manifestation à grande échelle d'un virus ciblant les téléphones cellulaires. Il a été découvert aux États-Unis lundi par un expert de l'industrie intrigué par un symbole sur l'écran d'un téléphone dans la vitrine d'un commerce. Le cellulaire du propriétaire du commerce était également porteur du virus. Les deux appareils étaient de marque Nokia.

Contrairement aux virus s'attaquant aux ordinateurs, Cabir se propage relativement lentement, car il ne peut se transmettre que sur de courtes distances à l'aide de la technologie Bluetooth.

comments powered by Disqus