La référence des professionnels
des communications et du design

Volkswagen proteste contre une fausse pub explosive

Cliquez ici pour voir la vidéo

Le constructeur allemand Volkswagen brandit la menace de poursuites pour stopper la propagation sur Internet d'une pub non autorisée montrant un attentat à la voiture piégée. Le message, d'une facture très professionnelle, montre un homme avec une ceinture d'explosif garant sa voiture en bordure de la terrasse d'un café. Il presse le détonateur, mais seul l'intérieur de la voiture explose, sans même fissurer une vitre. La pub se termine sur le slogan officiel de la marque "Polo. Small but tough".

Volkswagen a catégoriquement nié avoir quoi que ce soit à voir avec la pub, conçue par l'agence londonienne indépendante Lee and Dan. Cette agence n'a pas voulu dire qui avait financé le message et ne veut pas commenter publiquement son geste.

La pub apparue la semaine dernière sur le Web alimente les discussions des blogueurs: s'agit-il d'un geste d'éclat de créatifs en mal de notoriété ou est-ce une opération camouflée de Volkswagen? Selon Pete Blackshaw, cofondateur de la Word of Mouth Marketing Association, la théorie du complot ne tient pas la route. "J'ai du mal à m'imaginer que Volkswagen ferait un tel geste, a-t-il déclaré au magazine Advertising Age. Le Web est une zone dangereuse pour prendre de tels risques, car les chances d'être démasqué sont grandes."

Volkswagen peut se consoler en se disant qu'elle n'est pas la seule compagnie à avoir été victime de publicités non autorisées. L'an dernier, un message renié par Ford montrait un chat se faisant décapiter par le toit ouvrant d'une SportKa (plus d'info ici). En 2003, Puma s'est défendu d'avoir parrainée une pub suggérant une scène de fellation entre un homme et une femme tous deux chaussés d'espadrilles griffées Puma.

comments powered by Disqus