La référence des professionnels
des communications et du design

Le cinéma bloque les artères

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Le Bureau du cinéma et de la télévision de Montréal a lancé ce week-end une campagne pour remercier les Montréalais de leur patience devant les désagréments causés par les tournages dans les rues et les sensibiliser à l'importance de leur soutien à l'industrie cinématographique.

La campagne dirigée par la commissaire Michèle Laroche repose sur 275 000 napperons distribués dans une centaine de cafés, restaurants et bars des quartiers les plus touchés les tournages, soit le Vieux-Montréal, le Plateau Mont-Royal, Outremont, la Petite Italie et une partie du centre-ville. Les napperons sont signés par l'affichiste de cinéma Yves Adam.

"Les gens se font déranger par les tournages, il y a des rues bloquées, mais les gens ne sont parfois peut-être pas conscients de ce que ça rapporte ici en termes de retombées directes et indirectes", dit Michèle Laroche.

Le budget total de la campagne s'élève à un modeste 10 000$ provenant en grande partie de quatre partenaires, soit Technicolorl'Alliance québécoise des techniciens de l'image et du son, le Conseil du Québec de la Guilde canadienne des réalisateurs et l'Alliance of Canadian Cinema, Television and Radio Artists (ACTRA).

"J'ai proposé les napperons pour une question de budget et aussi parce qu'on avait beaucoup de choses à dire. On aurait pu aller sur les autobus ou dans le métro, mais ça passe vite, tandis que les gens ont le temps avant le repas de regarder le napperon et d'en discuter", dit Michèle Laroche.

 

comments powered by Disqus