La référence des professionnels
des communications et du design

L'offre Extra d'Ici Tou.tv est lancée

Cliquez ici pour voir la vidéo
Cliquez ici pour voir la vidéo

Radio-Canada a dévoilé la nouvelle interface de sa plateforme de vidéorattrapage en plus de lancer officiellement son offre Extra, dont l'abonnement coûtera 6,99$ chaque mois.

Extra est lancée avec quelque 400 titres, en qualité HD, supplémentaires à l'offre de base gratuite. Cette dernière sera bonifiée tous les mois de nouvelles séries, émissions ou films. Ici Tou.tv prévoit proposer jusqu'à 2000 titres supplémentaires aux abonnés d'Extra d'ici six mois. 

La gifle, Au bout du lac et Prisonniers de guerre comptent parmi les titres que les internautes pourront y visionner, en plus de films tels 8 femmes, Gouttes d'eau sur pierre brûlante et Bacon le film

À ce titre, mentionnons que les gens souhaitant souscrire au forfait Extra pourront le faire moyennant un abonnement mensuel de 6,99$. Ils pourront naviguer sur la plateforme dans une expérience exempte de publicité. Rappelons qu'Ici Radio-Canada a annoncé au début du mois que dans le cadre d'un partenariat avec Rogers et Telus, l'accès au forfait Extra (avec publicité) est gratuit aux abonnés de ces entreprises de télécommunications. 

Par ailleurs, les internautes peuvent dès maintenant découvrir la nouvelle interface d'Ici Tou.tv, plus conviviale, simple et actuelle. Elle propose notamment de nouvelles fonctionnalités personnalisées, dont la possibilité de créer sa propre liste de contenus favoris, ainsi que d'être avisé des arrivées et des départs de ses émissions. 

Radio-Canada a profité de ces nouveautés pour ajouter la particule «Ici» à Tou.tv, dans la foulée du rebranding amorcé l'an passé par le diffuseur public. 

Une campagne conçue à l'interne sera déployée dans la foulée de ces nouveautés. Le volet vidéo sera visible sur toutes les chaînes de Radio-Canada, en Digiplus dans le métro de Montréal et sur le web (pré-roll). Affichage, médias imprimés et achats programmatiques soutiennent cette offensive.

comments powered by Disqus