La référence des professionnels
des communications et du design

Circo de Bakuza s'éclate avec Bell

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Vous les avez vues tout l'été; retour sur le déploiement des commandites festivalières de Bell, conçues par Circo de Bakuza.

«Pour nous, un commanditaire, c'est plus qu'une marque qui met son logo en bas d'une affiche. Commanditer un événement, c'est l'occasion de créer un lien émotif avec les consommateurs en leur faisant vivre une expérience forte», explique Julie Brassard, directrice de création exécutive de Circo de Bakuza, agence de création spécialisée en événementiel, marketing expérientiel et design.

À l'aide de la campagne publicitaire conçue par Lg2 pour le volet commandites de la marque, Circo de Bakuza a créé de son côté une offensive événementielle à 360 degrés qui s'est déplacée des FrancoFolies, au Festival de jazz de Montréal, pour terminer son parcours au Festival d'été de Québec. «L'idée était de sentir l'amusement pur et simple, pas de tapisser le logo de Bell partout sur les sites de ces festivals», explique de son côté Laurence Pasteels, directrice de création de Circo du Bakuza.

En partant du logo de Bell et de ses couleurs d'entreprise, le studio a ainsi éclaté le langage propre à la marque en quelque chose de plus festif et décomposé. Au total, ils ont ainsi créés un coup d'éclat, l'habillage scénique, une typographie originale, des icônes, des personnages ludiques, des totems permettant la retransmission des concerts, en plus d'une gigantesque installation de 16 pieds de hauteur. En forme de coeur, bleue et habillée de Led, l'installation invitait les festivaliers à pénétrer à l'intérieur de celle-ci. Ils y faisaient alors face à un vidéomaton devant lequel ils pouvaient s'exprimer et danser, chaque jour sous une nouvelle thématique (par exemple: La vie est Bell quand.... on saute/ on rit/ on aime, etc.). À la fin de chaque journée de festival, une vidéo collective, rassemblant les images réelles du public ainsi que des animations préconçues, était projetée sur la scène, avant le concert principal. En complément, des surprises autopromotionnelles étaient distribuées dans la foule afin de créer une grande fête collective avant le spectacle.

«Sur le site du festival, on ne voit pas des logos de Bell placardés partout; on est d'abord immergé dans un environnement maîtrisé, généreux et ludique, qu'on reconnaît ensuite comme appartenant à Bell. C'est un ratio de 10% de logo pour 90% de plaisir, précise Laurence Pasteels. Les gens ont vraiment embarqué dans le concept! C'était beau à voir.»

Sous une autre thématique, les collaborations entre l'agence de création et Bell se sont poursuivies cet automne au Festival international du film de Toronto.

comments powered by Disqus