La référence des professionnels
des communications et du design

Un court-métrage pour la Fusion 2013

Cliquez ici pour voir la vidéo
Christine Hollander, directrice des communications de Ford

Pour le lancement de la Fusion 2013, de Ford, TVA a conçu un webfilm en trois actes réalisé par Patrick Huard, Érik Canuel et Patrick Senécal; Infopresse s'entretient avec la directrice des communications de Ford, Christine Hollander.

Pourquoi avoir choisi de promouvoir la Fusion 2013 avec un webfilm?
Ford est surtout connue pour ses camions, mais depuis plusieurs années, l'entreprise lance des voitures, dont plusieurs ont gagné des prix. Puisque le marché automobile est très compétitif au Québec, il s'agit d'une façon de se différencier. Nous voulions également informer notre public cible sur le produit, tout en lui communiquant l'information de manière divertissante. Avec la création de ce webfilm, l'expérience est plus amusante, mais demeure informative. Les internautes peuvent faire partie intégrante de la campagne en partageant la vidéo ou en donnant leurs commentaires.

Quel public cherche-t-on à atteindre avec ce court-métrage?
Nous visons un public plus jeune. Notre clientèle recherche également des produits différents; c'est la raison pour laquelle nous ne voulions pas d'une annonce adaptée du Canada anglais. Nous avons ciblé notre public et avons conçu une exécution originale pour notre clientèle québécoise. Cette initiative sera d'ailleurs éventuellement adaptée en anglais.

Quelle est votre stratégie derrière la multiplication de vos initiatives sur les médias sociaux?
Au Québec, nous avons commencé à nous attaquer aux médias sociaux cet été. Nous avons également créé un poste de directeur des médias sociaux pour gérer nos plateformes Facebook, YouTube et Twitter, en plus de notre blogue. Ces plateformes nous permettent de nous rapprocher des gens et de répondre plus facilement à leurs questions. Avec ce court-métrage, nous voulions aller encore plus loin dans notre présence sur internet, notre clientèle, active sur le web, ne consultant pas nécessairement les médias traditionnels. Elle veut se divertir et regarder des messages différents et intéressants. Une vidéo qui devient virale par la suite peut toucher beaucoup plus de gens.

L'initiative, intitulée Sur les traces de la Fusion, a été réalisée en collaboration avec l'agence Young & Rubicam.

comments powered by Disqus