La référence des professionnels
des communications et du design

Portrait du nouveau consommateur

Julie Lemonde, spécialiste en marketing et technologie

L'engagement du consommateur avant le lancement de produits et de services s'apprête à devenir encore plus important, nous apprend Trendwatching.

Dans son rapport Presumer, Trendwatching dresse le portrait d'un nouveau consommateur prêt à s'engager avec les marques avant même d'avoir goûté ou vécu l'expérience de leurs produits. Grâce aux services de crowdsourcing et aux nouvelles technologies, il veut aider en y allant de suggestions, en contribuant au financement ou à la promotion de produits et services avant leur lancement officiel. Tout ça, comme l'explique la firme dans son document, pour mettre la main sur de «super» produits en premier et profiter du statut que cela lui procure.

«Le phénomène n'est pas exactement nouveau. Les presumers sont en quelque sorte ce qu'on appelait jadis les adopteurs précoces, explique Julie Lemonde, consultante en marketing et en technologies. Par contre, avec le web, la relation avec le consommateur va beaucoup plus loin. Elle permet de créer des extensions pour ses produits.»

En fait, si l'on devait caractériser les presumers, souligner ce qui les distingue aujourd'hui et qui en fait une tendance d'importance, on pourrait nommer quatre grands traits, selon Trendwatching: ils deviennent plus pertinents, plus actifs, de plus en plus puissants et, surtout, plus nombreux. La firme expose d'ailleurs cinq leviers pour expliquer leur montée.

1. Firstism: Les consommateurs des économies avancées sont saturés de choix. Leur réponse? Vénérer la nouveauté, avec sa promesse du plus, du mieux, du spécial, du plus rapide, etc.
2. Histoires: Le statut social a toujours été un levier au coeur des comportements des consommateurs. Lorsque les presumers sont connectés avec un service ou un produit avant son lancement, puis qu'ils soutiennent jusqu'à sa sortie sur le marché, ils contribuent à créer de superbes histoires à raconter, tweeter, publier et partager.
3. Appartenir: Ces belles histoires sont d'autant plus importantes si elles ne s'attardent pas simplement sur un beau produit ou un bon service, mais aussi sur un mouvement ou une cause au sens plus large auquel le consommateur adhère, qui va plus loin que le simple frisson de posséder le produit. 
4. Off = On: Les consommateurs adorent le web, car il leur permet une consommation en ligne où ils peuvent agir (participer, parler, créer, ajuster) afin d'obtenir ce qu'ils veulent. Maintenant, ils attendent la même chose de leur consommation «hors ligne».
5. Nouvelles plateformes: Un environnement propice aux presumers a été développé progressivement dans le monde des affaires, grâce en partie à la popularité du crowdfunding, du mouvement «fais le toi-même» et aussi à l'engouement général pour l'entrepreneuriat.

Pour Julie Lemonde, il y a de belles occasions à saisir pour les entreprises. «Les marques devraient de plus en plus engager les consommateurs en amont. Cela permet, d'une part, de tester ses produits graduellement, d'observer les réactions et de les améliorer de façon itérative, mais surtout de bâtir des relations privilégiées avec de vrais influenceurs, avides de nouveautés et de produits de qualité.»

comments powered by Disqus