La référence des professionnels
des communications et du design

Trois questions sur les boomers

Freda Colbourne

Les médias et les annonceurs ont tort de traiter les bébés-boomers comme un groupe homogène, affirme Freda Colbourne, chef de la direction d'Edelman Canada.  

Edelman a réalisé une étude afin de mieux connaître le marché des boomers. Le sondage a été mené sur Internet auprès de 1320 bébés-boomers (43-64 ans) aux États-Unis. Il vient soutenir le lancement de la division Boomer Insights, d'Edelman, qui conseille les annonceurs souhaitant atteindre cet important segment de la population.

Pourquoi avoir créé la division Boomer Insights? 
Les boomers constituent la plus importante partie de la population. Elle contrôle 80% des économies personnelles au pays. Vers 2013, plus du tiers de la population canadienne aura plus de 50 ans. Notre nouvelle division nous permettra de conseiller les annonceurs dans ce vaste marché.

Quelles sont les principales conclusions de votre étude?
Ce qu'il faut en retenir, c'est que les boomers composent un groupe tellement large qu'ils ne peuvent pas être traités comme une génération homogène. Certains ont de jeunes enfants, tandis que d'autres ont des enfants devenus adultes. Certains travaillent encore, alors que d'autres ont pris leur retraite, etc. Plusieurs ne considèrent même pas faire partie de cette génération! En conséquence, on ne peut pas approcher tous les boomers avec le même discours.  

Par ailleurs, les hommes et les femmes ont des valeurs très différentes. Par exemple, 29% des femmes se disent fidèles à une marque, contre seulement 19% des hommes. Les annonceurs doivent en tenir compte lorsqu'ils s'adressent à un public masculin, en mettant l'accent sur le prix ou les caractéristiques particulières d'un produit.

Comment les annonceurs peuvent-ils toucher les boomers?
La bonne nouvelle, c'est que cette génération consomme beaucoup de médias. Elle lit des magazines, regarde la télé et navigue sur Internet. Toutefois, les boomers estiment que ceux-ci s'adressent très peu à eux. Je crois que les médias vont prendre le virage pour mieux atteindre les boomers, mais le changement se fait lentement. Il y a une occasion ici pour les annonceurs qui souhaitent créer du contenu s'adressant à cette génération.

comments powered by Disqus