La référence des professionnels
des communications et du design

Cossette: nouvelle unité d'affaires et expansion internationale

Lors de son assemblée générale, hier, le Groupe Cossette Communication a annoncé la mise sur pied d'une division spécialisée en marketing numérique, exposé ses plans de croissance, en plus de présenter les résultats de son premier trimestre pour 2008.

La nouvelle unité d'affaires se nomme Magnet. Contrairement à Fjord, consacrée à la création publicitaire Web, Magnet servira au positionnement en ligne des annonceurs, notamment grâce au référencement sur les moteurs de recherche. La division compte 12 employés au Canada, et des annonceurs tels Bell, GM et Postes Canada bénéficient déjà de ses services.

Le grand patron de Cossette, Claude Lessard, a d'ailleurs souligné pendant son allocution que le groupe devra développer de nouvelles expertises dans le domaine numérique pour répondre à la montée d'Internet. Dans une entrevue à paraître dans le numéro d'avril du magazine Infopresse, Claude Lessard estime même que le numérique représentera de 40% à 50% des activités directes et indirectes de Cossette d'ici quelques années.

L'expansion du groupe passe également par le développement des activités hors du Canada, a expliqué hier Jean Royer, vice-président exécutif et chef de la direction financière. Plus du tiers des revenus bruts du Groupe Cossette Communication proviennent des opérations hors Canada, et cette proportion est appelée à croître.

Avec l'acquisition de l'agence numérique Dare, située à Londres, les revenus internationaux approchent même 40%, a dit Jean Royer.

La plus grande agence canadienne mise aussi depuis plusieurs années sur la croissance des revenus autres que la publicité. Ainsi, Cossette a tiré 62% de ses revenus bruts cette année d'activités qui ne relèvent pas directement de la publicité.

Pour le premier trimestre de 2008, Cossette présente des revenus de 59,3 millions$, contre 54,3 millions$ à la même période l'an dernier, une hausse de 9,3%. Selon Jean Royer, cette appréciation est principalement attribuable à l'ajout de Dare aux activités de l'entreprise, la croissance interne étant restée similaire.

Les dirigeants de Cossette sont aussi revenus sur le bilan financier de l'entreprise en 2007. Le groupe a connu une hausse globale de ses revenus de 8,7%, et de 6,1% au Canada. Les revenus au Royaume-Uni, eux, présentent une hausse de 20%, l'acquisition de Dare n'influençant que le quatrième trimestre.

Aux États-Unis, toutefois, les revenus ont connu un recul de 12,7%. La contre-performance serait attribuable à la restructuration en cours au bureau de New York, a estimé Jean Royer. Pour le premier trimestre de 2008, les activités américaines de Cossette affichent une croissance "modeste" de 1,69%.

comments powered by Disqus