La référence des professionnels
des communications et du design

La tyrannie de la transparence

Dans les blogues ayant retenu l'attention d'Infopresse cette semaine, on retrouve une série de billets sur l'utilisation des blogues dans les communications d'entreprise.

Marc Snyder, consultant en relations publiques, a publié une série de textes sur "Les erreurs commises par les entreprises qui tentent de bloguer". Puisque plusieurs organisations semblent craintives face à l'inclusion des blogues dans leurs communications, il se propose de répertorier les erreurs récentes sur la blogosphère.

"La plus importante et la plus fréquente est celle de ne pas faire preuve de transparence. La transparence est la monnaie d'échange sur laquelle la blogosphère repose", affirme Marc Snyder. 

En fait, le site TrendWatching parle même de la "tyrannie de la transparence". Les blogueurs ont le pouvoir de tout révéler en ligne. Alors, il vaut mieux éviter de mentir ou de dissimuler les faits.

Marc Snyder donne l'exemple de PayPerPost, une entreprise qui rémunère les blogueurs pour écrire des billets favorables au sujet de divers produits. Au début, PayPerPost ne demandait pas à ses blogueurs à gages de mentionner qu'ils étaient payés pour leur prose. Lorsque la nouvelle est sortie, l'affaire a causé un petit scandale. PayPerPost et ses blogueurs ont bénéficié d'une publicité peu flatteuse avec un texte dans Business Week intitulé Polluting the Blogospere et un autre sur le blogue TechCrunch au titre évocateur: PayPerPost offers to sell your soul.  

D'ailleurs, ce dernier article se retrouve aujourd'hui sur la première page de Google pour une recherche sur "PayPerPost". La version française du texte apparaît même en troisième position, derrière deux pages officielles de l'entreprise! Comme le dit un article sur la "transparence radicale" du numéro en kiosque du magazine Wired: [...] Google n'est pas un moteur de recherche. Google est un système de gestion de la réputation". Ainsi, si une critique d'un produit est populaire, elle a des chances de ressortir en bonne position sur les moteurs.

Plusieurs autres entreprises se sont brûlées au jeu des faux blogues: "Sony l'a fait sans s'identifier et ça s'est su. McDonald's l'a fait et ça c'est su. Coke l'a fait et ça c'est su. Mazda l'a fait et ça c'est su. Wal-Mart l'a fait et ça c'est su (les trois fois!)", écrit Marc Snyder.

Les deux autres erreurs communes que relève le consultant sont également liées au besoin de transparence. Il cite en exemple Microsoft, qui a donné l'impression de vouloir acheter la faveur de certains blogueurs. Elle proposait aux blogueurs approchés de garder l'ordinateur portable fourni par la compagnie pour tester le nouveau système Vista. "Il faut dire que certains laptops envoyés valaient plus de 3000$US", écrit Marc Snyder. Cette tactique a été désastreuse pour tout le monde: Microsoft, l'agence et les blogueurs.

Finalement, Marc Snyder suggère d'éviter les affirmations pouvant être facilement démenties. Comme celles voulant que l'entreprise soit "la première" ou que le produit soit "le meilleur" dans un domaine donné. "Plus souvent qu'autrement, ces affirmations seront fausses. Nonobstant la recherche que vous aurez faite pour "prouver" votre affirmation, vos lecteurs (qui incluront sans doute vos compétiteurs) sont capables d'en faire plus que vous."

comments powered by Disqus