La référence des professionnels
des communications et du design

La page d'accueil: une porte d'entrée souvent inefficace

Site de Dell
Site de BabyCenter

"La page d'accueil est l'une des pires idées de l'histoire des idées", estime Michael Sack, vice-président de la firme de marketing de recherche Inceptor, qui participait cette semaine à la conférence Search Engine Strategies à Toronto. "Imaginez-vous pénétrant dans un supermarché où tous les produits seraient étalés en bloc, empêchant ainsi l'accès à l'entrée du magasin", dit-il.

Michael Sack, comme nombre de spécialistes en utilisabilité, considère que la page d'accueil ne devrait pas être un prétexte pour afficher toutes les avenues disponibles d'un site Web, mais bien une porte d'entrée comportant quelques chemins bien définis. Il reprend la métaphore du supermarché en expliquant que tous les produits ont une place bien définie qui influence le trajet du consommateur.

Obsolète, la page d'accueil? "Bien sûr que non! Elle est seulement mal employée." Le conférencier américain explique que c'est l'occasion idéale de forger le trajet du consommateur vers un objectif précis. Plus encore, il conseille de créer diverses routes, selon le type de consommateurs auquel on s'adresse.

"Dell et Babycenter constituent de bons exemples de sites avec des initiatives de 'call-to-action' précises en page d'accueil", dit-il. Le site de Dell invite l'internaute à prendre un trajet précis selon ses besoins, tandis que celui de Babycenter rend presque inévitable l'inscription à son infolettre. 

Pour mettre cette théorie en pratique, Michael Sack conseille de se pencher sur les buts convoités par le site Web (acheter un produit, s'inscrire à une infolettre, remplir un formulaire, etc.) pour ensuite tenter de créer un chemin type pour y parvenir, en limitant les actions possibles.

comments powered by Disqus